LE PORTUGAL


Merci à Jean-Yves FOUREAU l'auteur du texte à suivre.


Balade à moto au pays du Fado et du Porto

 

Dimanche 31 juillet

 

Des quatre coins de l’horizon (non des trois, à l’ouest c’est l’océan) ils arrivent, petit à petit à notre lieu de rendez-vous Basque de Saint Pée sur Nivelle, c’est la joie de se retrouver pour ceux qui se connaissent de se découvrir pour les autres.

 

Un contre temps fâcheux dès le départ : la BM de nos amis Patrice et Sylvia connaît des ennuis mécaniques peu importants, mais nous sommes en période de vacances et le concessionnaire ne peut pas réparer avant plusieurs jours ! c’est donc en voiture sur le conseil de Christian qu’ils feront le voyage, si la déception est grande, elle n’entame en rien la bonne humeur de nos amis qui tout au long du voyage feront contre mauvaise fortune bon cœur.

 

Après un excellent repas et une bonne nuit, c’est parti plein sud  nous avalons les quelques kilomètres qui nous séparent de la frontière Espagnole et à travers bois et vallons délaissons les vertes rondeurs du Pays Basque, petite incursion en Navarre ou, notre guide sans doute dans la lune, à Pamplune a quelques difficultés à sortir de la ville, ce ne seront que quelques kilomètres supplémentaires qui au bout du compte nous aurons permis d’admirer un peu plus les charmes de la nature encore verte, puis nous roulons rapidement en terre Aragonaise, autre région, autre paysage, l’Aragon nous apparaît sous la forme d’étendues arides et souvent désertiques ou la densité de population semble peu importante.

 

C’est dimanche et en ce chaud début d’après-midi d’été, les Espagnoles sont doublement au repos, nous ne rencontrons pas grand monde  qui se hasarde à mettre le nez dehors. Nous découvrons un paysage totalement différent de celui que nous venons de quitter et que nous ne sommes pas habitués à voir, cela mériterait qu’on le trouve beau car il l’est, beauté sauvage certes mais bien réelle, ici  ce n’est qu’horizon désolé et grillé par le soleil, étonnant ! un endroit ou on a l’impression que l’on a pas encore inventé le progrès et c’est tant mieux.

Nous croisons perchés sur un gros promontoire rocheux quelques vautours d’une taille assez imposante tandis que dans le ciel leur congénères se laissent porter par les courants chauds, image forte que nous garderons .Nous apercevons aussi quelques rizières apparemment peu fertiles, l’eau n’est pas abondante.

 

( Le monastère d'El Escorial, près de Madrid)

Nous faisons halte à Gallur et allons visiter l’église que l’on aperçoit de loin, elle est du 18é siècle et en cours de réparation, les cigognes qui y ont élu domicile font la joie des photographes.

Nous arrivons à notre hôtel à l’heure prévue ( ce sera   toujours le cas) il est situé dans le centre de Saragosse et tout le monde sera enchanté de pouvoir découvrir quelques splendeurs de cette ville : la magnifique cathédrale J Pilar, l’esplanade et le très beau pont de pierre qui enjambe l’Ebre. Voilà qui augure bien des visites à venir.

 

Au compteur de la moto 340 kms parcourus aujourd’hui et 3 provinces Espagnoles traversées :Le Pays Basque, la Navarre et l’Aragon.

2ème journée

Retour menu