Dimanche 15 Mai 2005

 

Tous le monde debout à l'heure et patiente même avant l'ouverture du restaurant pour le petit déjeuner.

Après avoir pris des forces, nous partons en direction de Reichshoffen et Woert connus pour la triste célèbre bataille du 6 août 1870 suite à laquelle l'Alsace et une partie de la Lorraine redevirent Allemandes.

Après le col du Pigeonnier nous traversons Cleebourd et son vignoble, seule région vinicole du Bas-Rhin. Les petites routes sillonnent toujours à travers ces villages typiques et mènent à ce qui fut jadis un grand centre d'exploitation pétrolière. Arrêt près de la "Tarière" site qui constitue le premier forage d'exploitation au monde (1813).

 

A Merkwiller-Pechelbronn la visite du musée du pétrole nous aidera à mieux comprendre la complexité et l'historique de l'exploitation pétrolière dans la région.

 

Ce musée rappelle le temps des forages et des extractions d'or noir en Alsace du nord. Pechelbronn a une figure emblématique : le « Karischschmiermann » ou vendeur ambulant de graisse minérale (tirée des nappes pétrolifères) qui arpentait jadis le secteur.

Inauguré le 9 mai 1967, le musée, géré par l’Association des Amis du Musée du Pétrole de Merkwiller-Pechelbronn, a pour but de garder le souvenir de ce que fut pendant des siècles l’activité principale de tout le Nord de L’Alsace. Essentiellement constitué de documents, de photos, de maquettes, d’objets et de matériel pétrolier, le musée retrace 500 ans d’histoire du Pays de Pechelbronn en traitant : de l’origine du pétrole, de le géologie, de la région rhénane, de l’exploitation du sable bitumineux par mines, de l’exploitation par forage et pompage, du raffinage.

 

LES TECHNIQUES D'EXPLOITATION DE PECHELBRONN

L'exploitation minière
A partir de 1917, sur l'initiative du directeur Paul De Chambrier, une nouvelle forme d'exploitation minière suivant des techniques modernes, fut mise en place. Huit puits ont été foncés et 430 km de galeries, d'une profondeur variant entre 150 et 400 mètres ont été creusées dans des couches pétrolifères. Dans les galeries, des puisards, à des distances régulières, recueillaient l'huile, qui, une fois remontée, était acheminée par pipe-line à la raffinerie. L'exploitation du pétrole par mines présente une certaine originalité puisqu'elle a l'avantage sur la méthode de sondage de pouvoir s'approcher des couches pétrolifères et suivre les lentilles, donc augmenter le rendement du gisement.

Le sondage
L
es sondeuses servent à forer des puits pour atteindre les couches productrices, initialement à des profondeurs de 300 à 700 mètres, par la suite jusqu'à 1200 m. Exceptionnellement, il y eut des sources éruptives. Après la découverte de l'huile on installe une pompe à balancier. La première pompe fut installée en 1885. Un pompage était composé d'une cabane contenant un ensemble de transmission par courroies, un chevalet, un balancier, une pompe à piston. En 1942, de nouvelles pompes à balancier avec réducteurs furent installées et en 1949 il y eut 650 pompes en activité.

Voici en gros ce que nous avons pu apprendre dans ce musée du Pétrole, il faudrais y consacrer un site entier pour tout vous racconter. Cepenbdant si cela vous interresse je vous invite à aller voir le site suivant: http://www.musee-du-petrole.com/

La visite terminé, nous retournons à l'hôtel pour le déjeuner. A la suite de se repas certain ce diront aurevoir et d'autre suivront le guide pour aller faire une balade du coté du Col de la petite Pierre.

 

Retour menu balades